Domaine : economie
Tag : economie agricole
Aller à l'accueil


TAGS SPECIALISES :

classement economique mondial
le marché économique
marché économique
sujet économique
repas économique
sujet d économie
economie italienne
tunisie economie
economie tunisie
economie tunisienne
alternatives économique
indicateur économique
alternative économique
économie canadienne
brésil économie
economie internationale cours
etude economique
croissance économique 2010
droit économique
repas économiques
crise economique irlande
crise economique 2009
introduction à l économie
systeme economique
études économiques
économie générale
l économie générale
données économiques
dico économique
alternatives économiques
environnement économique
l environnement économique
reprise économique
économie politique cours
contexte économique
prévisions économiques
économie du développement
radio economique
prévisions économiques 2011
economie espagnole



Nourrir l'humanité: le defi de l'agriculture du XXIe Siecle.flv





Lagriculture Algérienne et les défis de lagriculture du XXIéme siecle

« Pour la première fois depuis son indépendance, l'Algérie peut aspirer à maintenir son élan de développement en dépit dune crise économique mondiale que nul ne peut ignorer. Pour ce faire, il est vital de valoriser au mieux les moyens et les atouts du pays pour résorber les déficits sociaux mais aussi construire une économie diversifiée, source de revenus additionnels à ceux des hydrocarbures. »

1- Dans le domaine de l'agriculture, une stratégie de développement durable a été élaborée en 2006 (Renouveau Rural) et en 2008 (Renouveau de l'économie Agricole).

Le Renouveau de l'économie Agricole (2009-2013), en tant que stratégie nationale de développement durable de l'agriculture, vise notamment le renforcement de la sécurité alimentaire du pays. Cette stratégie sarticule autour des axes suivants :

- la promotion d'un environnement incitatif pour les exploitations agricoles, les opérateurs de l'agro-alimentaire et dune politique de soutien adaptée ;

- la mise en place de 10 programmes d'intensification des productions et des programmes spécifiques ;

- un rajeunissement des exploitants agricoles et le renforcement de leurs capacités techniques, grâce à une dynamisation de l'appareil de formation, de recherche et de vulgarisation.
(Cétait une partie du discours d'annonce de candidature de Abdelaziz Bouteflika, en 2009)
A mon niveau, jai la nette impression que soit on tourne en rond soit que je nai rien pigé en analysant ce discours historique.
Dabord à partir de la seconde ligne, on parle de maintenir lélan de développement ( ???) cela veut dire quon a atteint un certain degré de développement et que lon doit maintenir cet élan pour les cinq prochaines années. Et même que cet élan viendrait en COMPLEMENT aux recettes du pétrole (en tant que source de revenus additionnels à ceux des hydrocarbures).
Dans les projets de lEtat Algérien, il nest pas encore question de REMPLACER la manne pétrolière par une quelconque autre rente.
Et pour atteindre ces objectifs, il faut RENFORCER la sécurité alimentaire du pays. cela revient à dire aussi, que lon est plus dans lautosuffisance alimentaire mais dans son renforcement.
Cette approche sarticulerait, selon notre intervenant, par le retour aux objectifs de la révolution agraire (qui na dailleurs pas réussi parce que justement cest lEtat qui chapeaute le tout).
Le prochain quinquennat sera celui du maintient de lassistanat public.
Or la libération de linitiative agricole doit dabord passer par la clarification du foncier, et la protection de la production locale par lencouragement à linvestissement agricole. Loctroi de droits dexploitation temporaire à des professionnels na jamais constitué une garantie pérenne et sûre à linvestissement agricole, car lourd, son amortissement ne peut pas se justifier sur le court ou le moyen terme.et si lon ajoute à cela les lobbies des puissants de ce monde et notre adhésion à lO.M.C, nos chances de sortir avec une agriculture efficiente et efficace restent minces.
Quand à la formation, elle ne peut être prodiguée à des paysans, dont le niveau dinstruction est, très souvent, médiocre.
La professionnalisation de lagriculture comme réponse plausible à lautosuffisance alimentaire, nest vérifiée que lorsque les prétendants à linvestissement agricole sont issus de lécole agronomique ou alors détiennent un savoir-faire hérité de père en fils. Lidéale serait les deux en même temps.

code pour embarquer la vidéo : >>>    http://www.youtube.com/embed/vCbrMckLn8Y    <<<






TAGS GENERAUX :

  économie pétrolière  politiques économiques  agregation economie gestion  la politique économique  politique économique  l économiste  perspectives économiques 2011  net economie  bilan économique  afrique economie